site web

Explorer les sujets
Suivez-nous Abonnez-vous à notre newsletter

Droits Humains

On assassine la nature mais aussi les travailleurs

par Entre les Lignes, mars 3 de 2019.

On assassine la nature mais aussi les travailleurs

nombre de autor

par Entre les Lignes

Il apparaît que les causes environnementales ne peuvent être dissociées des luttes sociales.

Par : Gabrielle Lefèvre

15 février 2019

Article tiré de Entre Les Lignes

A l’heure où jeunes et moins jeunes marchent dans les rues de nos villes pour dénoncer les désastres meurtriers qui suivront le changement climatique, des syndicalistes réclament des salaires décents et un travail qui puisse être accompli dans des conditions socialement et éthiquement acceptables. Il apparaît donc que les causes environnementales ne peuvent être dissociées des luttes sociales.

Des syndicalistes assassinés en Colombie

Et puis, arrivent des informations glaçantes : un syndicaliste a été assassiné en Colombie. Un de plus. Brian Ceballos Torres, travailleur de l’entreprise Nestlé de Colombia S.A. a été assassiné le mardi 5 février 2019 dans la municipalité de Bugalagrande dans la Vallée del Cauca.

Avant lui, ont été tués Oscar Lopez Trivino (en 2013), Giberto Espinosa Victoria, Luis Eduardo Dominguez Blandon et Christian Andres Lozano. Ils ont été abattus en 2018 parce qu’ils étaient défendus par le syndicat Sinaltrainal qui négociait une convention collective. D’ailleurs, le président de ce syndicat, Omar Rengifo Rojas, a été l’objet d’une tentative de meurtre. Tous étaient travailleurs de l’entreprise Nestlé de Colombia s.a

Plus de 400 leaders sociaux ont été assassinés en Colombie entre 2008 et 2019. Ces actes de violence extrême sont restés impunis jusqu’à présent. Et le gouvernement ne fait rien pour protéger ces travailleurs. Des actions internationales sont entreprises par les syndicats comme la FGTB en Belgique. Mais qui se soucie de ces victimes de la prédation organisée par de grandes firmes multinationales, intouchables et qui achètent les complicités des dirigeants de ces pays où règne la corruption ?

La multinationale Nestlé traîne derrière elle un lourd passif de pillage de réserves d’eau pure, de répression des syndicats dans certains pays où elle installe ses usines et cela en toute impunité.

Lisez la suite de l’article sur Entre Les Lignes.

 

Le plus lu

Autres articles