site web

Explorer les sujets
Suivez-nous Abonnez-vous à notre newsletter

Droits Humains

#Rapport sur Cali : des sites de détention aux possibles fosses communes et maisons de torture et de démembrement

par , mai 27 de 2021.

#Rapport sur Cali : des sites de détention aux possibles fosses communes et maisons de torture et de démembrement

nombre de autor

par

23 mai 2021 (cliquez pour voir le rapport officiel)
Equipe Juridique Humanitaire 21 N  
Corporación Justicia y Dignidad (Asociation Justice et Dignité)
Comisión Intereclesial de Justicia y Paz (Commission inter-ecclésiale de Justice et Paix)

Depuis le 13 mai 2021, nos organisations ont reçu des récits absolument macabres et délicats qui heurtent la conscience de l’humanité par le comportement et les pratiques policières, qui reflètent la gravité des conséquences de la mentalité et des ordres émis depuis le plus haut niveau de l’État définissant comme “vandales terroristes” les jeunes manifestants qui sont victimes et cibles directes de plans criminels.

Depuis le 14 mai, les premières versions de l’existence de fosses communes dans les zones rurales des municipalités de Buga et Yumbo où les corps de nombreux jeunes de Cali ont été emmenés ont été connues.

Quelques jours plus tard, une nouvelle source a partagé des informations plus précises sur cette information délicate, indiquant que le dimanche 2 mai, le CAM  (Centre Administratif Municipal) a été utilisé comme centre pour des opérations d’infiltration. Certains jeunes ont été emmenés dans des sous-sols, et quelques heures plus tard, ils ont été sortis dans des fourgonnettes à vitres teintées.

Deux sources ultérieures ont signalé le déplacement de camions qui faisaient apparemment partie des moyens utilisés par la police pour sa mobilité. Dans certains de ces camions, des jeunes auraient été emmenés de nuit dans la zone connue sous le nom de Mulaló, un quartier de Yumbo, situé à 30 minutes de Cali. Là, dans un endroit préalablement préparé, ils auraient déchargé les corps des jeunes des quartiers populaires qui participent aux mobilisations et qui sont considérés comme disparus.

Une autre personne qui a partagé son témoignage a indiqué que les jeunes sont détenus, que certains d’entre eux ont été portés disparus par leurs amis ou leurs familles. Puis, à Guacarí, à Buga, à 45 minutes de Cali, ils auraient été “exécutés”.

Certains des survivants des exécutions ont été retrouvés avec des blessures par balle dans des établissements de soins de santé et sont maintenant terrifiés et cachés. Aujourd’hui, 23 mai, une version plus délicate des opérations des groupes de civils armés protégés par la police a été connue. Une “Casa de Pique” (maison de torture et de démembrement) aurait été installée dans le quartier huppé de Ciudad Jardín, à Cali.

Des membres des familles ont communiqué à notre organisation les noms de certains jeunes détenus, puis emmenés dans un centre de police à Meléndez. Enfin, quelques jours plus tard, leur localisation est inconnue.

La dynamique de répression est devenue de plus en plus sophistiquée au cours de ces presque 25 jours, avec la prétention croissante d’éviter l’identification de la responsabilité policière dans des opérations de nature paramilitaire et évidemment criminelle. Compte tenu de l’absence de garanties, nous demandons que les organes d’enquête et de protection de l’État, et en particulier l’Unité de Recherche des Personnes Disparues, développent leurs activités sur la base des premières informations publiques.

Étant donné le manque d’impartialité manifeste du Parquet dans le cadre de la grève nationale, une enquête spéciale est nécessaire de toute urgence pour vérifier les actions d’investigation.

Face à la crainte fondée que les témoins soient victimes dans leur vie, leur intégrité et leur liberté, il est nécessaire d’adopter les mesures techniques inhérentes à l’enquête judiciaire.

Les témoins craignent que la police développe des stratégies de pression, d’intimidation et de dissimulation avec le meurtre d’autres jeunes et de leurs familles.

Sur la base de la synthèse de ces récits qui fournissent des éléments raisonnables de plans criminels sophistiqués auxquels participerait la Police Nationale et compte tenu de la manière dont les forces régulières ont opéré depuis le 28 avril jusqu’à aujourd’hui, et des expressions militaires du Général Zapateiro, nous laissons un “Constat Historique Public” de l’information reçue.

Compte tenu du devoir de garantie et des droits à la vérité, l’État colombien doit agir efficacement, au-delà de la seule place rhétorique des “enquêtes exhaustives”, et des témoignages comme seule base pour l’ouverture d’enquêtes, qui permettent de confirmer les hypothèses fondées sur ces bases factuelles.

Nous réitérons que sur la base de ce “Constat Historique publique”, l’Etat colombien doit initier une exploration technique avec des experts médico-légaux de l’Institut de Médecine Légale et de l’Unité de Recherche des Personnes Disparues avec la participation d’observateurs d’organisations humanitaires nationales et internationales, et doit adopter des mesures immédiates d’investigation judiciaire pouvant assurer un processus d’enquête indépendant et efficace pour infirmer ou confirmer les récits des témoins de cette situation.

Voici la liste des personnes portées disparues du 28 avril à ce jour, selon les recoupements effectués par l’Université de Valle del Cauca :

  1. Alejandro Castro
  2. Alejandro Duque González
  3. Alejandro Hoyos Salgado
  4. Alexander Martínez
  5. Andrés Arango
  6. Andrés Felipe Gómez Rivadeneira
  7. Angie Amaya
  8. Antony Jaramillo
  9. Antony López Brando Molina
  10. Brando Stiven Blandón Pérez
  11.  Brayan Cavadias
  12. Brayan Steven Rayo
  13. Bryan Steven Mesa
  14. Bryan Varela
  15. Camila Jaramillo
  16. Carlos Alberto Vásquez Usma
  17. Carlos Andrés Benavides
  18. Carlos Castillo
  19. Carlos Mayorc
  20. Claudia Ospina
  21. Cristian Andrés Ocampo
  22. Cristian Camilo Duque
  23. Cristian Estiven Rentería Valencia
  24. Cristian Zúñiga
  25. Cristopher Rodriguez
  26. Daniel Becerra
  27. Daniel Steven Bonilla
  28. Daniel Zuluaga García
  29. Devi Alezander Ovalle Cabrera
  30. Deivy Alexis Gómez
  31. Devin Alegría Camacho
  32. Deyvi Farley Orozco
  33. Diana Cruz
  34. Diana Marcela Betancour Rodriguez
  35. Diana Ruiz Diego Botero
  36. Eduardo Galeano
  37. Edwin Santiago Martínez Garcés
  38. Elberth Orozco
  39. Esteban Rodríguez
  40. Estiven Jaramillo
  41. Estiven Marulanda
  42. Fabier Londoño Medina
  43. Felipe Arias Felipe Ruiz
  44. Francisco Durán
  45. Francisco Javier García
  46. Héctor Valencia
  47. Heilen Bravo
  48. Isabella Martinez
  49. Jesús David Lozano
  50. Jhon Alexander Aguirre
  51. Jhonatan Lenis
  52. Joan Francisco Herrera
  53. Joan Stiven Vélez
  54. Job Alejandro Moreno
  55. Johan Esteban Torres Urbano
  56. Jorge Alexander Lozano Perez
  57. Jose David Hurtado Moreno
  58. Jose Esteban C Angulo
  59. Juan Camilo Maiman
  60. Juan Camilo Pérez
  61. Juan Camilo Sánchez
  62. Juan Carlos Gironza Hoyos
  63. Juan Carlos Peña Meneses
  64. Juan Diego Ulloa
  65. Juan Esteban Alvarez
  66. Juan Pablo Gutiérrez
  67. Juan Pablo Guzman Rodríguez
  68. Karol López
  69. Kelvin Josué Plaza Castillo
  70. Kevin Aguilar
  71. Kevin Alexis Bedoya
  72. Kevin Jiménez
  73. Kevin Perea
  74. Kevin Stiven Rodiguez Motavita
  75. Leonardo Andrés Villegas Arana
  76. Lizeth Arévalo
  77. Lizeth Valencia
  78. Luis Dayan Montes Betancourt
  79. Luis Fernando Chávez
  80. Luis Mario Maicol
  81. Andrés Medina Ortiz
  82. Manuela Ruiz Taborda
  83. Marcela Valencia
  84. Marco Andrés Arango
  85. María Angélica Cano
  86. María del Carmen Carabai Barrera
  87. Mario Alberto Arcila Martínez
  88. Marvin Santiago Trejos
  89. Mauricio Cáceres
  90. Michele Arteaga
  91. Michell Torres
  92. Miguel Angel Escobar
  93. Miguel Ángel Henao
  94. Miguel Bolaños
  95. Mónica Mosquera
  96. Nicolás Flórez
  97. Nicolas Suarez
  98. Oscar Eduardo Arroyo
  99. Ramiro Parmenio
  100. Robert Steven Londoño Ospina
  101. Santiago Muñoz Quiroga
  102. Santiago Cruz
  103. Santiago Posada
  104. Santiago Arce
  105. Sebastián Arce
  106. Sebastián Cortés
  107. Sebastián Escobar
  108. Sebastián Ospina
  109. Sofia del Mar Gaviria
  110. Steven Riveros
  111. Valentina Campos
  112. Valentina Marin Quintero
  113. Valentina Ramirez Sánchez
  114. Valeria Serna Vanessa Navia
  115. Verónica Valencia
  116. Víctor Manuel Agudelo
  117. Wilson Loaiza
  118. Femme Afrodescendente NN, Adolescente, 13 años
  119. Personne détenue arbitrairement à Meléndez, 08.05.21
  120. Personne détenue arbitrairement à Meléndez 08.05.21

Autres articles